EDITO DE JUILLET PAR PATRICK VAJDA

A quelques jours de la cérémonie d’ouverture de Tokyo 2020, il m’a semblé utile de publier le nouveau serment Olympique que prononcerons les participants aux JO, et plus particulièrement les athlètes, les entraineurs et les arbitres. Ils seront donc 6 à prononcer ce serment, une femme et un homme, pour chaque catégorie d’acteurs :
 
 “Nous promettons de prendre part à ces Jeux Olympiques en respectant et en suivant les règles, dans un esprit de fair-play, d’inclusion et d’égalité. Ensemble, nous sommes solidaires et nous nous engageons pour un sport sans dopage, sans tricherie et sans aucune forme de discrimination. Nous le faisons pour l’honneur de nos équipes, dans le respect des principes fondamentaux de l’Olympisme, et pour rendre le monde meilleur grâce au sport.”
 
Une cinquantaine de nos arbitres et juges seront à Tokyo, l’AFCAM leur souhaite ses meilleurs vœux de réussite, tout en les félicitant pour leur sélection.
 
Néanmoins nous avons deux regrets :
 
- Certaines fédérations internationales ont diminué leur nombre d’arbitres, et ont donc signifié à certains sélectionnés leur « élimination ». C’est tout à fait regrettable dans la mesure où le nombre d’arbitres et juges est, depuis longtemps, très sérieusement calibré afin de conserver une cadence de travail qui ne mette pas en péril la qualité de l’arbitrage. En affaiblissant le quota d’arbitres et de juges (affaiblissement dû aux conditions sanitaires bien évidemment), on prend de sérieux risques sur le niveau global de l’arbitrage. Qui plus est, à l’exception des sports professionnels, beaucoup de juges et arbitres sont en manque de compétitions et d’entrainements, ce qui les rend « vulnérables ». Si vous ajoutez à cela une baisse de leur effectif, on leur impose des conditions difficiles et risquées.
 
- Il est certain que la grande fête du sport que sont en temps normal les JO, va perdre son caractère festif, et que nos arbitres vont vers une manifestation du style « bus, boulot, dodo » avec des jours de repos passés dans leur chambre d’hôtel qui ne leurs permettront pas de se ressourcer afin d’oublier leur dernière prestation et se concentrer sur leur prochaine.
 
Je souhaite vivement que ces deux regrets ne soient que des vues de mon esprit embrumé par mon âge « avancé ».
 
Que tous les Français, mais aussi tous les arbitres et juges présents à Tokyo vivent des jeux parfaits, intègres et merveilleux !
 
Patrick VAJDA
Président de l'AFCAM

facebook

Code deontologie
 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM,
Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13

Webmaster : Gilles DUMONT  / contact@arbitre-afcam.org
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
MIN_Sports_RVB
 
MIN_Education_Nationale_Jeunesse_Sports_RVB
cnosf0
Logo IFSO
LABEL_SEXISME_FOND_BLC_CMNJ
logotyp_nonviolence_rgb_inverted-01 copy
carr_8771