ÉDITORIAL DE MARS 2020 (2)

Courage à tous,
 
Nous sommes presque tous bloqués chez nous et pour un temps incertain.

Il va nous falloir redécouvrir des joies simples, comme lire, jouer, ranger…. Même si tout cela est loin d’être drôle car nous sommes coupés de nos racines sportives, il nous faut être sérieux et tout faire pour se protéger et protéger tous ceux que nous côtoyons. C’est notre devoir ! Et comme nous sommes ceux qui appliquent les règles appliquons les et aidons nos proches à comprendre combien ces règles sont de salut public. Pour les plus fragiles d’entre nous il y va de leur vie. Donnons l’exemple, soyons raisonnables et courageux et n’ayons pas peur des mots cela va être long.
 
Comme nous sommes tous confinés nous n’arbitrons plus, et dans les semaines à venir il n’y aura plus d’agressions sur arbitres ; enfin le calme sur un front menacé par une violence sans cesse croissante. Espérons qu’au moment du retour aux compétitions ce calme ce maintiendra et que l’on se souviendra que sans arbitre pas de sport….
 
Permettez-moi d’avoir une pensée pour la quarantaine d’arbitres et juges Français sélectionnés pour TOKYO 2020. Bloqués chez eux comme les athlètes, sans compétition, ils ne peuvent s’entretenir et se maintenir au plus haut niveau mondial. C’est un détail, certes, surtout comparé à la situation de ceux qui sont malades, mais j’imagine, pour avoir été à leur place (dans une période calme), tout ce qui se passe dans leur tête : jeux ou pas jeux ? Si les jeux sont maintenus est-il raisonnable d’y aller ? Dans quel état de forme serai-je ?..... Ces questions sont délicates et personne ne peut répondre à leur place, à l’exception du CIO qui devra se prononcer rapidement sur le maintien ou le report des JO. Plusieurs athlètes ont fait entendre leur voix en demandant le report de TOKYO 2020. Est-il envisageable que le 24 Juillet 2020 le virus sera éradiqué au Japon et partout dans le monde ? Seuls les scientifiques peuvent ou pourront répondre à cette question. Mais s’il y a le moindre risque, il faut être raisonnable et reporter les jeux.
 
Aujourd’hui il est impossible de s’entrainer dans quasiment tous les pays du monde, et cela durera plusieurs semaines ; nos athlètes et nos arbitres partiront aux Jeux Olympiques diminués, et la fête risque d’être triste…..
Quelque soit la taille du risque financier encouru, il faut être raisonnable face au virus ! Il faut raison garder.
 
Après l’annulation ou le report des épreuves qualificatives pour les JO, de Roland Garros, de l’Euro et de beaucoup d’autres épreuves dans le monde, il nous faut encore attendre quelques semaines pour connaitre le sort réservé à TOKYO 2020 ; alors restons calmes et attendons, mais si je crois que la folie des hommes est capable de se calmer durant la trêve olympique, je crains que le virus, lui, soit totalement hermétique à ce genre de langage.
 
Je vous souhaite à tous beaucoup de courage.

Patrick Vajda
Président de l’AFCAM
 
 

ANNULATION AG AFCAM 20 MARS 2020

 
 
 

CONTACTEZ L'AFCAM

Remplissez le formulaire et laissez votre message.
*
*
Votre message
*
* Champ obligatoire

envoyer
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM, Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13

Webmaster : Gilles DUMONT  / contact@arbitre-afcam.org