Interview du PRESIDENT de l’AFCAM par Greg

Bonjour Président,

2012 s’est achevée, peut on dire que cette année là fut un bon cru pour l’arbitre sportif et les arbitres :


Ne soyons pas angéliques, il y eut de bonnes choses, mais il y eut des drames.


- le décès de notre secrétaire général des suites d’une longue maladie en fut un véritable et grave, je laisserai Michel Dailly dans quelques instants rendre hommage à celui qui fut véritablement une cheville ouvrière de notre association, et qui fut malheureusement privé de ses premiers jeux Olympiques, pour lesquelles il fut le premier sélectionné Français.


- l’Assassinat d’un arbitre Hollandais de 41 ans fut un autre drame, ce juge de touche de football  fut tué à coups de pieds par ceux  qu’il venait d’arbitrer …ses assassins ont entre 15 et 17 ans !!!

 

Mais y a-t-il des nouvelles moins cruelles ?


Fort heureusement oui :

La loi Lamour du 23 octobre 2006 n’a pas fait l’ombre d’une discussion au Parlement, je soupçonne notre Ministre, Madame Valérie Fourneyron,  de ne pas être étrangère à cet état de fait ; depuis son vote en 2006, c’est la première foi  que la loi n’est pas remise en cause ; mais je vous en reparlerai plus longuement dans quelques instants. Sachez juste que le plafond pour 2013 est de 5 340 Euros, soit une augmentation de plus de 20% en 6 ans

 

Cette loi n’a-t-elle pas fait des petits ?


Et bien si justement nos amis Belges francophones ont adopté un texte qui ressemble à notre loi et qui punit sévèrement et d’une manière aggravée  ceux qui commettent des actes répréhensibles à l’égard des arbitres. Ils m’ont fait le plaisir et l’honneur  de m’inviter en Belgique pour que je leur parle de la loi Humbert Lamour, et qu’ainsi nous échangions sur nos expériences. Cette réunion fut extrêmement enrichissante !

 

Je crois qu’il y a dans cette salle aujourd’hui quelques représentants de la Belgique. Ou sont-ils ? Je vous remercie de les applaudir.

Pensez-vous que ces lois qui alourdissent les peines pénales à l’encontre de ceux qui « touchent » à l’arbitre devraient aller au delà de la Belgique et de la France ?


Non seulement je le crois mais je l’appelle de tous mes vœux ! S’il est malheureux d’en arriver là dans un domaine ou pour 90% des pratiquants, le sport n’est qu’un loisir, il est fondamental de faire comprendre à ceux qui s’attaquent aux arbitres d’une manière violente qu’ils ne s’en tireront pas comme ça ! La sanction pénale reste le moyen dissuasif le plus efficace. Quand pour un délit simple un coupable prend 3 mois avec sursis, ce n’est pas vraiment dissuasif, mais si ce même délit est commis contre une personne en charge d’une mission de service public, il peut prendre trois mois fermes….Cela devrait faire réfléchir.

 

Est-ce de cela dont vous allez parler lors de votre visite officielle au CIO ?


L’AFCAM est officiellement invitée au CIO pour faire une présentation en Juillet prochain devant la commission dirigée par Serguei Bubka. Il s’agira d’expliquer le rôle et les risques de l’arbitre ; mais aussi à quoi peuvent servir les associations d’arbitres Multisports comme la notre. La loi de 2006 sera mise en avant et j’espère que le CIO nous aidera à la propager, principalement dans son volet mission de service public


Je suis très heureux de cette visite au CIO, je ne suis pas certain qu’à l’égal des athlètes nous obtenions une commission des arbitres, mais de la même manière que je le fais avec le CNOSF,  j’expliquerai avec passion pourquoi cela me semble utile voire indispensable.

 

Il se dit que l’AFCAM travaille ou est invitée dans un grand nombre de commission qui réfléchissent à l’avenir du sport, qu’en est-il ?


Le Ministère des sports et le CNOSF nous ont effectivement demandé de participer aux travaux de nombreuses commissions.


Michel Dailly participe aux travaux du Comité d’éthique du CNOSF.


Philippe Manassero participe aux travaux de la commission sur le supporterisme   au Ministère ainsi qu’à la commission femme et sport, et il fut également partie prenante dans la commission qui a beaucoup travaillé sur le problème des paris en ligne


Je participe personnellement à plusieurs commissions : l’une concernant la lutte contre toute forme de racisme ou de ségrégation. Cette commission est présidée par Madame Laura Flessel. Cette commission  a donné naissance à un groupe de travail sur « l’espace réparation »

 

L’espace réparation….de quoi s’agit-il ? Demandez-vous réparation sur le pré comme on le faisait du temps des duels…..


Pas vraiment ! En réalité il s’agit d’une initiative qui est née dans la Marne et dans le Var et qui a pour but la prévention des incivilités dans le sport. L’idée est la suivante, être prévenu très vite des incivilités du week end et convoquer très vite ses auteurs devant une commission qui comprends les autorités locales du sport, les représentants de la police ou de la gendarmerie, et une autorité judiciaire, le substitut du procureur. Bien entendu cette commission ne se substitue pas aux instances judiciaires ou aux commissions de disciplines. L’aspect solennel de cette convocation et de cette commission font que les « sanctions » qui ne peuvent être que des travaux d’intérêt général, sont respectées et exécutées et que le taux de récidive est proche de 0 !  Les différents Ministères compétents réfléchissent à une généralisation du système en conservant son aspect quelque peu « informel » qui permet une action dissuasive immédiate.   A noter que dans la centaine de dossiers examinés par ces deux espaces réparations, 70% sont des actes ou des incivilités à l’égard des arbitres….

 

Peut-on dire que l’AFCAM a acquis une crédibilité grandissante ?


Nous représentons 214 000 arbitres, grâce à une action de longue haleine faite par Michel Dailly, alors oui nous sommes crédibles et même respectés ; Sommes nous écoutés ? Je crois pouvoir dire oui par la majorité de ceux qui gouvernent le sport ; Sommes nous entendus ? De plus en plus ! Mon rendez vous récent avec Monsieur le Directeur de sports fut particulièrement positif. Mais je n’en dirais pas autant de Monsieur le directeur de la police nationale….

 

Quel était l’objet de votre entretien avec le Directeur des Sports ?


Essentiellement il s’agissait de proposer à la réflexion de la direction des sports un certain nombre de textes qui concernent les sportifs de haut niveau  et que nous souhaiterions voir étendu aux arbitres de haut niveau. Dans le cadre de la nouvelle et future loi sur le sport, il nous a paru indispensable d’attirer l’attention  sur  deux problèmes ; d’une part une trop grande disparité entre les sportifs  et les arbitres  et d’autre part sur l’absence d’un certain nombre de décrets d’application qui auraient du faire suite à la loi de 2006.

Ainsi, et en particulier pour les fonctionnaires et encore plus particulièrement pour les fonctionnaires de police, le problème de la disponibilité se pose gravement ; il est quasiment sans solution.

Nous avons résolu deux cas en 2012 : un arbitre de ligue 1 qui a pu trouver une solution parce que son inspecteur d’Académie est un fou de foot….et une arbitre de Hockey sur Glace, sélectionnée pour  les championnats du Monde, qui a pu partir grâce à mon intervention auprès du secrétaire général du rectorat. Mais si cet homme a bien voulu se rendre à mes arguments purement « civiques » je n’avais aucun texte pour m’aider….

 

Je crois que Mme Girard est dans la salle, merci de l’applaudir, elle a participé à la fin de l’année aux championnats du Monde de Hockey sur glace qui se déroulaient en Finlande.

Mais vous n’avez pas d’autres souhaits dans le cadre de cette grande reforme de la loi sur le sport ?

 

Nous avons bien sur  d’autres souhaits :


- une place réservée aux arbitres dans les comités directeurs des fédérations (comme cela vient de se faire en Escrime, en Foot, en Rugby…) et pourquoi pas au ……CNOSF


- mais notre principal problème reste la disponibilité c’est pour cela que nous insistons, en particulier pour le haut niveau, sur l’uniformisation des textes réglementaires.

 

 

Concernant l'image de l'arbitre pensez vous que celle ci puisse  être améliorée ?

 

Oui je le pense fortement et Francine Renard va vous en parler dans quelques instants; je voudrais juste dire que c'est au contact des jeunes et des plus jeunes que nous pouvons y parvenir. C'est a eux qu'il faut inculquer les valeurs de l'arbitrage et de l'arbitre et c'est a eux de transporter ce message.

Avec l'aide de l'Education Nationale nous pourrons y parvenir si on nous laisse parler aux enfants.

 

2012 année olympique, 55 arbitres sélectionnés est-ce un record?

 

Non je ne le pense pas mais c'est un bon chiffre. Il faut savoir qu'aux jeux il y a de moins en moins d'arbitres (ex: 80 en escrime a Seoul en 88 et une trentaine a Londres) et que de plus en plus de pays sont capables de fournir des arbitres de haut niveau. En un mot 55 c'est très bon!

 

L'AFCAM était elle présente à Londres ?


Bien sur, j'étais présent pour des raisons professionnelles et autant que faire ce peut,  j'ai rencontré nos collègues au Club France presque tous les soirs. Mais le  CNOSF avait invité Michel Dailly, et cela c’est une première qui nous a beaucoup touchés aussi bien Michel que moi. Je suis heureux que Michel ait ainsi pu participer à ses premiers Jeux grâce à notre comité Olympique. Mais nous y avions envoyé aussi notre Tintin reporter, à savoir Philippe Manassero. Il vous fera un rapport précis sur son action dans quelques instants, mais je voudrais le féliciter pour son « boulot » qui fut véritablement fantastique. A noter qu’une radio locale nous a suivi quasiment tous les jours, il s’agit de RVM qui je crois est dans la salle.

Enfin signalons la présence de Régine LeGleut sélectionnée par la FILA pour ses 4eme JO, du Président Bulgarides, et d’Isabelle Jobart

 

Quels sont vos grands projets pour l’Avenir de l’AFCAM, je crois avoir compris 3 axes

L’arbitre et l’Ecole

La régionalisation

Le tronc Commun.


Le Tronc Commun et l’Ecole nous allons en parler au cours de cette AG ; mais je voudrais revenir et insister sur la régionalisation : J’ai depuis un an, et avec l’accord du CNOSF, voulu un rapprochement avec les CROS et les CDOS. Le tronc commun est l’exemple même des besoins que nous avons d’être représentés en région, dans toutes les régions. J’ai expliqué aux CROS que nous avons rencontrés, les différentes formules juridiques possibles : AFCAM locales ; AFCAM locales avec conventions avec le CROS ; Commission d’arbitrage du CROS avec convention avec l’AFCAM. Mais de la même manière que le CNOSF nous a aidé à réunir toutes les fédérations autour de nous, il est fondamental que les CROS nous aident à réunir toutes les ligues et les CDOS tous les comités départementaux. Je suis ravi qu’aujourd’hui dans cette salle Nelson Paillou, nombreux sont les CROS et les CDOS, merci à vous pour votre présence.

 

Président, pour conclure ……


Une très bonne année 2013 au sport Français et aux arbitres Français !

Des remerciements sincères à mon bureau national pour sa coopération de tous les instants.

Mes remerciements vont également au CNOSF, à Denis et Jean Pierre, qui nous ont permis de mener à bien plusieurs projet dont le plus importants Londres 2012, et qui on su créer un magnifique climat de travail commun.

Je dois d’ailleurs excuser Denis pour son absence aujourd’hui mais il est aux championnats du Monde de Ski, et j’espère qu’il fêtera tout plein de médailles avec notre équipe nationale .

 
photo ag afcam (7).JPG
photo ag afcam (28).JPG
photo ag afcam (81).JPG
 

INTERVENTIONS DES MEMBRES

 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com