EDITORIAL AOUT 2017 par Patrick VAJDA

PARIS 2024 : Pourquoi regarder dans la « gamelle » des autres ?

 

Nous autres Français nous sommes ainsi faits que l’instinct de la critique prime sur la joie de la victoire !

 

Ainsi sauf cataclysme de dernière minute très improbable, Paris organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024. Nous en sommes quasi certains et nous pourrons supprimer le « quasi » au soir du 13 septembre après le vote de Lima.

 

Los Angeles semble ravi, et le CIO aussi. Quant à Paris nous voulions 2024 et nous les aurons ! Parfait ! Et bien non, des esprits chagrins se demandent pourquoi ne pas avoir laissé 2024 à LA et gagner ainsi quelques millions de USD en plus (100) et des conditions de trésorerie meilleure ? Une manière de regarder dans la gamelle du voisin que je trouve déplaisante et surtout inutile !

 

PARIS 2024 a passé des mois à expliquer pourquoi 2024 était à juste titre notre seule possibilité, et personne n’avait émis le moindre doute sur cette évidence.

 

Alors je crois qu’il faut en rester là et se réjouir avec les 240 000 juges et arbitres du sport Français de cette belle (future) victoire obtenue grâce à un remarquable travail d’une équipe soudée, efficace, et qui a su mettre au-devant de la scène les sportifs, c’est-à-dire ceux pour qui les jeux sont faits !

 

Regarder dans la « gamelle » du voisin n’est pas notre seul problème ! Nous sommes aussi des pessimistes notoires. Et sur internet nous voyons fleurir des interrogations sur le cout des JO et JPO ! Avec des phrases du genre qui paiera le déficit abyssal ? ou bien les Américains sont les seuls capables de gagner de l’argent avec une telle organisation…..

 

Ayant participé à 18 Jeux Olympiques et Paralympiques, dont 14 en conseil de l’Equipe finances, je pense avoir une petite idée du cout de cet événement. Aujourd’hui les Jeux payent les Jeux, ce qui veut dire que le cout de l’organisation des JO et JPO est compensé, largement parfois, par trois postes : la subvention du CIO, la billetterie, et le programme marketing propre du comité d’organisation. Mais il existe d’autres dépenses que l’on peut qualifier de dépenses d’investissement (Piscine Olympique, station de métro ou de train, village, modification autoroutière…) et ces dépenses ne sont pas, dans l’immédiat, compensées par des recettes (sauf pour le village qui sera revendu après utilisation)….. Alors déficit abyssal, catastrophe financière !! Pas du tout. En tous les cas pas en France.

 

La piscine Olympique nous l’attendons depuis 50 ans ! Quant aux autres dépenses d’investissement, elles sont pour la plupart programmées à plus ou moins long terme. Les jeux ne serviront qu’à accélérer ces investissements ; en un mot les jeux sont un accélérateur de progrès et c’est bien cela qui est fantastique !

 

Alors réjouissons-nous, stoppons les critiques inutiles et travaillons pour mettre en place « les plus beaux jeux de l’Histoire ». Et un grand merci à tous ceux qui ont travaillé à ce beau succès, et qui, demain, travailleront afin de recevoir à Paris et en France, la plus belle manifestation sportive de la planète !



Patrick VAJDA

Président de l’AFCAM

 

DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

 
Cliquer sur le titre pour visionner l'article en entier
03.08 09:04 - EDITORIAL AOUT 2017 par Patrick VAJDA
EDITORIAL AOUT 2017 par Patrick VAJDAPARIS 2024 : Pourquoi regarder dans la « gamelle » des autres ?

Nous autres Français nous sommes ainsi faits que l’instinct de la
critique prime sur la joie de la victoire !

Ainsi sauf cataclysme de dernière minute très improbable, Paris
organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024. Nous en sommes
quasi certains et nous pourrons supprimer le « quasi » au soir du 13 septembre
après le vote de Lima.

Los Angeles semble ravi, et le CIO aussi. Quant à Paris nous voulions 2024
et nous les aurons ! Parfait ! Et bien non, des esprits chagrins se demandent
pourquoi ne pas avoir laisser 2024 à LA et gagner ainsi quelques millions de
USD en plus (100) et des conditions de trésorerie meilleure ? Une manière de
regarder dans la gamelle du voisin que je trouve déplaisante et surtout inutile
!

PARIS 2024 a
passé des mois à expliquer pourquoi 2024 était à juste titre notre seule
possibilité, et personne n’avait émis le moindre doute sur cette évidence.

Alors je crois qu’il faut en rester...

03.08 09:01 - EDITORIAL DE JUILLET 2017 par Patrick VAJDA
Le 13 Juillet 2017 s’est éteint à Antibes à l’âge de 84 ans,
l’un des plus grands arbitres de Tennis de notre planète : Jacques DORFMANN.

Il fut l’arbitre de la finale Noah/Wilander et aimait à
répéter qu’il était le dernier arbitre à avoir vu un Français gagner à
Roland-Garros.

Il était devenu arbitre en 1954 : "J'étais un joueur
maladroit. Le ticket d'entrée à Roland-Garros était cher. Alors pour vivre les
émotions de la petite balle jaune, je suis devenu arbitre". Il écrivait
cela dans son second livre « libre arbitre » publié en 1989. Mais auparavant il
avait publié un premier livre « fenêtres sur courts ».

Jacques DORFMANN fut l’arbitre de plus de 15 000 matches
durant sa carrière, ce chiffre est certainement un record pour les arbitres
amateurs.
Il disait de lui qu’il était l’un des plus mauvais joueurs
de Tennis de Paris et ajoutait : « Tous les arbitres sont des joueurs de tennis
ratés ! ».

Bien que maladroit dans la plupart des sports qu'il avait
essayés, Jacques DORFMANN fut un...

02.08 09:05 - Bonne retraite Monsieur HUSSET ! (source lanouvellerepublique.fr)
Fin de partie pour Olivier Husset

L’arbitre tourangeau qui officiait en Ligue 2, puis en National a rangé
son sifflet à 44 ans. Retour sur une belle carrière assumée dans la discrétion.

On ne serait pas surpris que certains découvrent aujourd'hui qu'Olivier
Husset était tourangeau et a arbitré à un haut niveau. Les spécialistes du
football le savent ; les autres, moins sûr. Le quadragénaire avoue d'ailleurs
qu'il ne s'est jamais mis en avant, une question de tempérament. « Peut-être
aurais-je dû me faire davantage violence par moments. Cela a peut-être nui à ma
carrière, qui sait ? »

Il réfléchit longuement, car Olivier est un cérébral qui ne parle pas
pour ne rien dire, un passionné qui garderait raison, c'est pour ça qu'on l'apprécie.

L'ambiance de Bollaert

C'est un gamin de 15 ans qui a mis le pied à l'étrier et le sifflet au
cou dans le Berry. « C'est Pascal Trottignon qui m'a conseillé. J'étais un
supporter du FC Bourges et du FC Tours. Je suis devenu arbitre par curiosité et
cela...

30.07 13:29 - Prêts, feu, tirez (source lanouvellerepublique.fr)
NDLR : il est rare que l’on parle du tir sportif, et on
parle encore moins du tir de vitesse !

GROS TRAVAIL POUR LES ARBITRES !


Tir sportif de vitesse - championnat de france

Le championnat de France de tir sportif de vitesse a débuté
lundi, et depuis hier, place aux choses sérieuses. Une compétition
assourdissante.

Ne comptez pas vous rendre au Centre national de tir sportif
(CNTS) de Châteauroux-Déols sans protections auditives. Les pistolets 9
millimètres sont de sortie, et c'est peu de dire que cela s'entend.
Hier, les prématchs disputés par les arbitres ont laissé la
place aux matchs, avec des tireurs venus de toute la France, et bien au-delà
puisque trente et une nations sont représentées (Nouvelle-Zélande, Afrique du
sud, Sri Lanka…).

Un Français invaincu depuis 1999

« Sept cent cinquante personnes sont inscrites et arrivent
petit à petit, explique Stéphane Quertinier, président de la commission
nationale du tir sportif de vitesse. Chaque tireur participe à vingt-quatre
épreuves,...

26.07 12:48 - 8e Jeux de la Francophonie/ Football : Pourquoi les Arbitres refusent de jouer
La délégation du pays organisateur est très certainement prise en charge
par ce pays…..mais pas les arbitres : deux poids, deux mesures !! (NDLR)

Les matches de la compétition de football prévus le dimanche 23 juillet 2017
sur les stades du Parc des Sports de Treichville et du Robert Champroux de
Marcory ont failli ne pas se jouer, faute d'officiels.

En effet, alors que les Jeux
battent leur plein, les arbitres ivoiriens désignés pour officier les
rencontres de football eux continuent de broyer du noir. Comme nous l'annoncions
dans notre parution du vendredi 21 juillet 2017, ils n'ont pas été pris en
charge par les organisateurs des Jeux. En clair, ils sont chez eux à la maison
et se rendent au stade par leurs propres moyens, les jours des matches. Et
comme il fallait s'y attendre, c'est souvent le ventre creux qu'ils viennent
accomplir leurs tâches. Malgré les interpellations de leurs responsables, le
Comité d'organisation des Jeux dirigé par le Ministre Beugré Mambé n'a jamais
donné une...

suivant
 
 
Deontologie des Arbitres en 10 points-VF.pdf
 
Deontologie des Arbitres en 10 points-VF-1.jpg
logotyp_nonviolence_rgb_inverted-01 copy.png
 
LABEL_SEXISME_FOND_BLC_CMNJ.png
 

CONTACTEZ L'AFCAM

Remplissez le formulaire et laissez votre message.
Prénom & Nom :
*
Adresse e-mail :
*
Votre message :
*
* Champ obligatoire
envoyer
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

facebook.jpg
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

logo_twitter.jpg
 
cnosf.jpg
 

Fil d'actualité Twitter

 
MINISTERE_VILLE_JEUNESSE_SPORTS_LOGO-5.jpg
 
 
 

 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM, Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13 - Webmaster : Gilles DUMONT
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com