DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

 
Chargement en cours
Cliquer sur le titre pour visionner l'article en entier
 
 
Deontologie des Arbitres en 10 points-VF.pdf

Éditorial de Juillet par Patrick VAJDA

Lors du congrès annuel des arbitres de Rugby (magnifiquement organisé par le comité d’Alsace), auquel j’ai eu le privilège de participer, le Président de la Commission Centrale des Arbitres, Didier Méné a prononcé un superbe discours dont je vous livre la conclusion consacrée, avec des mots merveilleux et passionnés, au regretté Bernard Marie. Cette belle conclusion mérite réflexion !


Patrick VAJDA

 

Pour conclure,je voudrais saluer une dernière fois la mémoire de Bernard MARIE.


Il y a une semaine,les arbitres de finale,représentant 50 ans d’histoire de l’arbitrage national,se sont recueillis sur sa tombe à Neuilly pour une cérémonie très émouvante,en présence de sa veuve, de sa fille Michelle ALLIOT MARIE et de sa famille.


Comme je l’ai dit devant sa tombe,Bernard MARIE est le premier d’entre nous,il l’est et le restera pour l’éternité….Bernard MARIE était non seulement un arbitre de légende,mais aussi un homme d’une très grande valeur,qui a mené de front plusieurs carrières brillantes, abandonnant même l’arbitrage pour se consacrer à la politique avec succés,convaincu sans doute, comme son propre maitre en politique,que tous les destins individuels doivent servir un destin collectif et s’effacer devant lui. Un Exemple à suivre alors que presque tous nos arbitres contemporains prennent exactement le chemin inverse……tant professionnellement que philosophiquement !


Comme lui, je suis profondément attaché aux arbitres, à tous les arbitres de ce pays.Comme lui, je suis profondément attaché à l’histoire de l’arbitrage, qui m’a appris que seul compte vraiment notre destin collectif.


Je crois aussi comme lui aux « forces de l’esprit » !

Comment expliquer la disparition de Charles DURAND à quelques jours du congrès de Bordeaux qui fut celui de la passation de pouvoir entre René HOURQUET et moi-même :Charles disparaissait alors comme pour nous attendre sur le fameux « banc de pierres » sur lequel nous nous rejoindrons tous.


Comment expliquer la disparition de Bernard MARIE,le numero 1 des arbitres internationaux Français de l’histoire,au moment même où,50 ans après, l’arbitrage Français s’impose comme la première nation de l’arbitrage mondial.


Ces coincidences troublantes, vous en conviendrez, sont tout simplement un résumé du destin collectif de l’arbitrage de notre pays à travers plusieurs personnages qui l’ont incarné et l’incarnent depuis un demi siècle.


J’ai coutume de dire que l’on ne s’interesse à l’histoire de l’arbitrage que lorsqu’on n’arbitre plus.Car lorsqu’on arbitre,on est centré égoistement sur sa propre histoire.


Alors, dés maintenant,que chacun de vous aille vraiment puiser dans ce destin collectif, dans notre histoire commune ,souvent belle et parfois cruelle, la force de Grandir.

 

Didier MENE

Président de la CCA de la FF Rugby

 

 
 
 
 
 
 

CONTACTEZ L'AFCAM

Remplissez le formulaire et laissez votre message.
Prénom & Nom :
*
Adresse e-mail :
*
Votre message :
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
logotyp_nonviolence_rgb_inverted-01 copy.png
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

facebook.jpg
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

logo_twitter.jpg
 
cnosf.jpg
 
MSJEPVA_LOGO.gif

 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM, Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13 - Webmaster : Gilles DUMONT
 
 
 
Quomodo Site réalisé avec Quomodo.com