DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

 
Chargement en cours
Cliquer sur le titre pour visionner l'article en entier
 
 
Deontologie des Arbitres en 10 points-VF.pdf

Editorial d'Avril par Patrick VAJDA

 Membre de la Dream Team RMC Sport, Ali Benarbia est revenu dans l’Intégrale Foot sur les nombreux problèmes touchant l’arbitrage dans le championnat français. Avec un avis bien tranché sur l’attitude des hommes en noir : « Le respect, ça se gagne aussi. En France, quand on voit les arbitres, on dirait qu’ils ont été formés à la gendarmerie. On dirait que l’arbitre vient pour te punir. Ce n’est pas du tout le cas en Angleterre où tu l’oublies, ce qui te permet de plus penser au jeu. Tu n’as pas le temps d’aboyer ou de te plaindre car l’arbitre fait en sorte que le jeu soit en continu. Là, non. On ressent un peu la même chose que lorsque l’on nous dresse un PV. On a l’impression que l’arbitre qui sort un carton a envie de dire : ‘‘Voilà, je t’ai eu’’. Si les arbitres gagnaient le respect, le championnat de France serait plus fluide. »

 

****

 

 

Cette appréciation publique,  particulièrement  déplacée en cette période troublée, est également fausse et injuste en ce qu’elle instruit un véritable « procès en sorcellerie » à l’arbitrage Français!

 

Posons-nous la question : pourquoi y-a-t-il des gendarmes ? Tout simplement parce que parfois la répression est la seule arme qui reste au représentant de l’autorité pour faire respecter les lois, en l’espèce les lois du jeu !

 

Le rôle de l’arbitre est clair : faire respecter les lois du jeu. L’arbitre ne sera jamais un « gendarme » avec des athlètes qui respectent les règles, comme c’est heureusement le cas dans la plupart des sports. Mais une actualité récente démontre  qu’il semble bien que dans le football professionnel Français, le non-respect des règles est devenu un jeu, une sorte de sport à l’intérieur du sport. Et particulièrement les règles de bienséance et de savoir-vivre qui se perdent dans les injures et autres dérives verbales. Si l’on oublie l’arbitre anglais, ce n’est pas parce qu’il est meilleur….C’est parce que les joueurs sont meilleurs en ce qui concerne le respect de la règle, de l’adversaire et de l’arbitre et en tout cas mieux éduqués. Ne pas comprendre cela c’est déjà un manque de respect à l’égard du corps arbitral Français dans son ensemble.

 

A la suite des remarques désobligeantes de la semaine passée, comme par hasard (mais vous l’aurez compris ce n’est pas un hasard) nous avons assisté à des gestes particulièrement déplacés dans plusieurs districts (avec une grève justifiée du sifflet en Aquitaine). Alors comment voulez-vous que l’arbitre ne se comporte pas en Gendarme ? Contrairement aux propos de Monsieur Benarbia, ce comportement n’est ni inné ni désiré, il est tout simplement devenu obligatoire. Et personnellement je souhaite que les commissions de discipline se comportent durement face à ces fauteurs de troubles qui ne comprennent que la sanction (et encore je n’en suis pas certain).

 

Cette critique de l’arbitrage, depuis quelques semaines, est devenue insensée, voire irréelle, tellement elle est injuste et je remercie Eric BORGHINI, Président de la Commission Fédérale des Arbitres, et Pascal GARIBIAN, Directeur Technique de l’Arbitrage, de monter régulièrement au créneau médiatique tout en étant des acteurs ardents du rapprochement des familles du football et du combat pour le respect des arbitres et de leur intégrité. De son côté, Stéphane Lannoy, président du SAFE, a pu dire au micro de « Louis attaque » mardi dernier, ce qu’il pensait de ces comportements déviants.

 

L’erreur d’arbitrage fait partie du jeu, le respect des règles aussi ; et ce n’est pas pour cela que l’arbitre est un gendarme. A force de répéter ce genre d’attaques dans la presse et les médias c’est tout le corps arbitral français qui souffre, c’est-à-dire 220 000 personnes passionnées et pour la plupart bénévoles. Alors cessons de tirer sur l’arbitre et au lieu de regarder la paille dans l’œil de l’arbitre, regardons l’énorme poutre du comportement fautif de certains joueurs.

 

Patrick Vajda

 

Président de l’AFCAM

 
 
 
 
 
 

CONTACTEZ L'AFCAM

Remplissez le formulaire et laissez votre message.
Prénom & Nom :
*
Adresse e-mail :
*
Votre message :
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
logotyp_nonviolence_rgb_inverted-01 copy.png
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

facebook.jpg
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

logo_twitter.jpg
 
cnosf.jpg
 
MSJEPVA_LOGO.gif

 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM, Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13 - Webmaster : Gilles DUMONT
 
 
 
Quomodo Site réalisé avec Quomodo.com