DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

 
Chargement en cours
Cliquer sur le titre pour visionner l'article en entier
 
 
Deontologie des Arbitres en 10 points-VF.pdf

Editorial d’Octobre 2014 : Et si on parlait de FORMATION ?

Je suis et je resterai un défenseur intransigeant de l’arbitre !


Le match Lens/PSG de vendredi soir ne me fera pas changer d’avis.


Les mots prononcés contre Monsieur Rainville sont franchement incompréhensibles, car même l’Equipe ne voit pas de comportement outrancier tel que décrit par certains : « la seule interrogation réside dans le premier carton jaune, concernant le geste de Cavani à l’égard du public Lensois » . Personnellement je ne m’interroge pas et aller narguer les tribunes adverses est pour moi un geste inutile voire dangereux. Pour le rouge, je cite l’Equipe « furieux de la sanction initiale, l’Uruguayen touchait le bras de l’arbitre pour le lui signifier. Ce geste est naturellement banni et encore plus cette saison, depuis que les arbitres ont eu pour consigne stricte de faire respecter leur intégrité physique…..cette action est donc d’autant moins excusable…. »


Alors si l’Equipe le dit !


Pour finir je dirai qu’après avoir pris un carton jaune il est mal venu de toucher à l’arbitre d’autant que s’il on veut lui faire face il s’agit juste de faire quelques mètres de plus pour être en face de lui. Quand je vois la photo de l’action sur l’Equipe, je crois réellement que l’arbitre avait quelques raisons de se sentir agresser.

 

A la suite de ce match d’aucuns se sont posé des questions métaphysiques en insistant sur le fait que tant que la France n’aura pas d’arbitres professionnels ce genre d’erreurs se produira. Une question depuis quand le statut d’un arbitre élimine-t-il les erreurs ? La réponse c’est un des plus grands arbitres Français qui la donne, Joel Quiniou ; ildit sur l'Equipe 21 : « Faire passer les arbitres au statut d'arbitres pros comme en Allemagne et en Espagne n'évitera pas les polémiques comme il y en a chaque week end dans ces 2 pays ».

 

Peut-on dire réellement que nos arbitres de L1 et L2 ne sont pas pros ? Ce n’est pas parce qu’il ne sont pas salariés qu’ils ne sont pas professionnels ; un avocat, un médecin ou un dentiste ne sont pas salariés et pourtant ce sont des professionnels, des professionnels libéraux, car le droit Français parle de « professions libérales ». Peut-on raisonnablement dire et écrire que le salariat éviterait les erreurs ? Je livre cette question à votre sagacité.

 

A titre personnel je pense que c’est la formation qui permet de diminuer le nombre d’erreurs (mais n’oublions jamais que l’erreur est humaine !). Une formation pas uniquement axée sur la règle sportive, mais sur les comportements psychologiques, la gestion du stress, la manière de communiquer avec les athlètes…..une formation multisports qui permettrait à chacun de profiter de l’expérience des autres….. Nous l’appellerions « le tronc commun » de l’arbitrage….J’oubliais cela existe déjà et c’est l’AFCAM qui l’a inventé avec l’aide du Ministère de la Jeunesse et des sports !

 

Patrick Vajda

Président de l’AFCAM
 
 
 
 
 
 

CONTACTEZ L'AFCAM

Remplissez le formulaire et laissez votre message.
Prénom & Nom :
*
Adresse e-mail :
*
Votre message :
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
logotyp_nonviolence_rgb_inverted-01 copy.png
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

facebook.jpg
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

logo_twitter.jpg
 
cnosf.jpg
 
MSJEPVA_LOGO.gif

 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM, Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13 - Webmaster : Gilles DUMONT
 
 
 
Quomodo Site réalisé avec Quomodo.com