ASSEMBLEE GENERAL AFCAM 2016 - VENDREDI 3 MARS 2017 AU CNOSF, 1 AVENUE PIERRE DE COUBERTIN 75013 PARIS

EDITORIAL d’OCTOBRE 2016 par Patrick VAJDA

Bonjour à tous,

 

Cet éditorial d’octobre sera factuel avec deux faits importants et un coup de gueule.

 

Coup de gueule : Si c’est avec plaisir que tous les ans nous accueillons les journées de l’arbitrage de La Poste, nous sommes en total désaccord avec les informations inexactes qui circulent autour de ces journées : il y a en France 225 000 arbitres et juges sportifs, et non 58 000 arbitres comme La Poste tend à le faire croire. 58 000 ne représentent que quatre sports, les quatre dont les corps arbitraux sont sponsorisés par La Poste ! Or au CNOSF il n’y a pas quatre fédérations mais environ une centaine et à l’AFCAM aussi !!

 

Premier fait : le budget 2017 de l’Etat est en cours de discussion au Parlement, dans celui des sports, et conformément à la promesse de notre Secrétaire d’Etat, il n’est pas fait mention d’un quelconque changement dans la loi de 2006 concernant le statut fiscal et social de l’arbitre et du juge. Les exemptions allant jusqu’à 14,5% du Plafond annuel de la Sécurité Social s’appliquerons en 2017 sur un montant maximum de 5 688 Euros.

 

Deuxième fait : Le Sénat examine en ce moment une proposition de loi visant « à préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel et à améliorer la compétitivité des clubs. Dans son article 8 ce texte permettrait aux fédérations de recruter les arbitres sous un statut de salariés tout en préservant leur indépendance fonctionnelle. L’AFCAM, consultée sur ce point, avait émis un avis favorable sous la réserve absolue de conserver la notion d’indépendance, indispensable à la fonction. Mais nous avions également demandé que le texte de la loi du 23 Octobre 2006 reste en vigueur pour ceux qui préféreraient le statut de travailleur indépendant. La proposition de loi ouvrira donc « la possibilité pour les arbitres professionnels salariés de disposer d’un contrat de travail adapté sans remettre en cause leur indépendance qui reste garantie » (rapport du Sénateur Dominique Bailly, 12/10/2016)

 

Comme vous pouvez le voir le mois d’Octobre reste comme chaque année un mois bien rempli.

 

Patrick Vajda

Président de l’AFCAM

president.afcam@orange.fr
 

DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

 
Cliquer sur le titre pour visionner l'article en entier
29.10 17:43 - Teddy Riner est favorable à une radiation à vie des sportifs qui agresseraient un arbitre. (L'Equipe)
Merci à Teddy Riner, par sa seule présence, de rappeler que
le sport Français ne se compose pas de 4 sports (certes majeurs et collectifs)
mais qu’il existe une petite centaine d’autres disciplines, qui toutes
nécessitent un ou plusieurs arbitres ou juges (à l’exception de l’Ultimate).
Ainsi nous sommes 225 000 passionnés, pour la plupart bénévoles à officier tout
au long de l’année. (Patrick Vajda/AFCAM)

Teddy Riner : «Sans arbitres il n'y a pas de sport»

Parrain des journées de l'arbitrage, le judoka Teddy Riner a
défendu la cause des arbitres, martelant que sans leur présence, le sport
n'avait aucune raison d'être.

Teddy Riner est favorable à une radiation à vie des sportifs
qui agresseraient un arbitre. (L'Equipe)

Invité de RTL vendredi matin, Teddy Riner a tenu à remplir
son rôle de parrain des Journées de l'arbitrage en assurant que sans les
arbitres, il n'y aurait plus de sport : «Lorsqu'il y a une erreur on le siffle
(l'arbitre), mais non, a commenté Riner. Il faut se dire une chose,...

27.10 18:48 - Je suis citoyen du sport : J'arbitre pour vous
Une
belle initiative des Médaillés de la Jeunesse et des sports et de
l’engagement associatif de Normandie, et du CROS de Haute Normandie

CLIQUER SUR LE LIEN

27.10 12:56 - EDITORIAL d’OCTOBRE 2016 par Patrick VAJDA
Bonjour à tous,

Cet éditorial d’octobre sera factuel avec deux faits importants et un coup de gueule.

Coup de gueule :
Si c’est avec plaisir que
tous les ans nous accueillons les journées de l’arbitrage de La Poste,
nous sommes en total désaccord avec les informations inexactes qui
circulent autour de ces journées : il y a en France 225 000 arbitres et
juges sportifs, et non 58 000 arbitres comme La
Poste tend à le faire croire. 58 000 ne représentent que quatre sports,
les quatre dont les corps arbitraux sont sponsorisés par La Poste ! Or
au CNOSF il n’y a pas quatre fédérations mais environ une centaine et à
l’AFCAM aussi !!

Premier fait :
le budget 2017 de l’Etat est
en cours de discussion au Parlement, dans celui des sports, et
conformément à la promesse de notre Secrétaire d’Etat, il n’est pas fait
mention d’un quelconque changement dans la loi de 2006 concernant le
statut fiscal et social de l’arbitre et du juge. Les
exemptions allant jusqu’à 14,5% du Plafond annuel...

27.10 12:52 - EDITORIAL DE SEPTEMBRE 2016 par Patrick VAJDA
Benjamin Jeannot risque six mois de suspension

Expulsé par l'arbitre après l'avoir bousculé lors de
Lorient-Bastia samedi (0-3), l'attaquant lorientais Benjamin Jeannot risque
jusqu'à six mois de suspension.

Benjamin Jeannot a bousculé l'arbitre de la renconre, M.
Delerue, lors de Lorient-Bastia samedi (0-3). (V. Michel/L'Equipe)

Le cas Benjamin Jeannot, qui a bousculé Amaury Delerue,
l'arbitre de Lorient-Bastia (samedi, 0-3), s'annonce complexe. Selon le
règlement disciplinaire et le barème des sanctions de la FFF, l'article 1.11
«bousculade volontaire - tentative de coup(s)» précise que «le joueur risque 6
mois de suspension ferme dont le match automatique». Dans les faits, les
sanctions infligées aux joueurs ayant été dans la même situation ne sont pas
uniformes. La commission de discipline se prononcera plus ou moins sévèrement
en fonction du rapport établi par M. Delerue.

En lisant cet article il y a une semaine je pensais que la
saison commençais mal !

Aujourd’hui je découvre que...

26.10 21:00 - Clément Turpin et Alexandre Ruiz, qui exercent dans le football et le rugby. (source le parisien.com)
L'échange par visioconférence a duré quinze minutes. Au
premier étage de la tour Eiffel, en marge du lancement des 15es Journées
nationales de l'arbitrage, deux des meilleurs représentants français, Clément
Turpin (34 ans) pour le football et Alexandre Ruiz (29 ans) pour le rugby, ont
évoqué les spécificités de leur métier.

En quoi est-ce important de mettre les arbitres en valeur
chaque année ?

CLÉMENT TURPIN. C'est primordial d'avoir un coup de
projecteur comme ça pour mettre en valeur notre activité. Les occasions
d'évoquer positivement l'arbitrage sont relativement rares. C'est pour ça que
je tiens à saluer la fidélité de la Poste qui, depuis quinze ans, nous
soutient.

ALEXANDRE RUIZ. Je partage vraiment l'avis de Clément. C'est
très important d'avoir un soutien aussi fort dans notre métier car ce n'est pas
tous les jours facile.

87 % des Français pensent qu'il est de plus en plus
compliqué d'arbitrer, avez-vous ce sentiment ?

C.T. Je retiens surtout les 87 % de gens qui estiment aussi...

suivant
 
 
Deontologie des Arbitres en 10 points-VF.pdf
 
Deontologie des Arbitres en 10 points-VF-1.jpg
LABEL_SEXISME_FOND_BLC_CMNJ.png
 
BEN VINO RIO .jpg
 
Cliquer sur l'image pour accéder à la page spéciale
 
Logo_JO_d'ete_-_Rio_2016.svg.png
 
 

Fil d'actualité Twitter

 
 
logotyp_nonviolence_rgb_inverted-01 copy.png
 

CONTACTEZ L'AFCAM

Remplissez le formulaire et laissez votre message.
Prénom & Nom :
*
Adresse e-mail :
*
Votre message :
*
* Champ obligatoire
envoyer
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

facebook.jpg
 

Rejoignez l'AFCAM en cliquant

logo_twitter.jpg
 
cnosf.jpg
 
MSJEPVA_LOGO.gif
 
 

 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM, Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13 - Webmaster : Gilles DUMONT
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com